Présentation de Yorick le fossoyeur

L'Histoire:

Le travail du fossoyeur est essentiel pour les vivants, mais il l’est encore plus dans les Îles obscures. On y trouve en effet plusieurs étapes dans le cheminement de la mort, et chacune est embrassée, plutôt que crainte ou repoussée. On ne peut progresser d’un état au suivant qu’avec l’aide, magique, d’un professionnel talentueux. Lorsque la première Guerre runique prit fin, Yorick Mori gagnait sa vie en enterrant les morts. Sa famille possédait et s’occupait du Mémorial du Dernier Repos, l’un des plus anciens cimetières de Valoran. La pelle dont il se servait pour son travail était transmise de génération en génération depuis des siècles. Chaque fossoyeur apprenait à son fils que cette pelle était la dépositaire de l’esprit de tous leurs ancêtres, et que ces esprits les protégeaient lors des longues nuits passées au milieu des tombeaux. À son éternel regret, Yorick mourut sans héritier, mettant ainsi fin à la fière lignée des Mori. Sa pelle fut enterrée avec lui dans le mausolée familial et, bientôt, le Mémorial du Dernier Repos tomba en ruines. La mort, toutefois, n’était pas la fin que Yorick s’était imaginée.

Yorick se réveilla sur les côtes hantées des Îles obscures, pas vraiment mort, mais assurément pas vivant, la main toujours agrippée à sa pelle. Il apprit bien vite qu’il pouvait servir de passeur pour les citoyens morts-vivants des îles, les aidant à accéder à une nouvelle étape de leur cheminement dans la mort. Mais cela se doublait évidemment d’une malédiction, car le fossoyeur doit « enterrer son quota » avant de pouvoir lui-même progresser ; c’est du moins ce que dit la légende. Mais bien sûr, personne ne connaît ce fameux « quota ». Yorick creusa sans cesse, attendant en vain le jour où il serait libéré de son fardeau. Alors que les décennies se transformaient en siècles, sa déception finit par lui monter à la tête. Il retourna alors à Valoran pour y trouver son corps, convaincu que son salut était enterré avec lui. Lorsqu’il arriva, il ne trouva plus aucune trace ni du mausolée familial ni du Mémorial. Ayant pratiquement perdu tout espoir, il découvrit la League of Legends, et il y vit une occasion d’immortaliser le nom de famille qu’il avait laissé disparaître il y a maintenant si longtemps.

Sa Citation préférée:

« Commence par mourir, on parlera après. » -Yorick

Ses compétences:

Augure de Guerre : la prochaine attaque de Yorick inflige des dégâts physiques supplémentaires et invoque une goule spectrale qui inflige des dégâts supplémentaires et se déplace plus rapidement que les autres goules de Yorick. Tant que la goule spectrale est active, Yorick se déplace également plus rapidement.

Augure de Pestilence : Yorick invoque une goule putréfiée qui provoque une violente explosion, infligeant des dégâts aux ennemis proches et les ralentissant. Tant que la goule putréfiée est active, les ennemis proches sont ralentis.

Augure de Famine : Yorick vole la vie de sa cible et invoque une goule sauvage qui soigne Yorick d'un montant égal aux dégâts qu’elle inflige.

Augure de Mort (ultime) : Yorick invoque un revenant, clone de l’un de ses alliés. Si l’allié meurt alors que son clone revenant est toujours actif, le revenant se sacrifie à la place de l’allié, lequel est ranimé le temps de se venger.

Alliance impie (passive) : les attaques de Yorick infligent plus de dégâts pour chaque invocation active. De plus, les goules infligent des dégâts équivalents à un pourcentage des dégâts d'attaque de Yorick et possèdent un pourcentage de ses PV totaux.

Quelques screens:

Présentation de Yorick le fossoyeur
Yorrick1
Yorrick2
Yorrick3
Yorrick4
Source : http://eu.leagueoflegends.com/fr/news/un-nouveau-champion-approche-yorick-fossoyeur

Réactions (434)


Que pensez-vous de League of Legends ?

409 aiment, 103 pas.
Note moyenne : (533 évaluations | 32 critiques)
5,8 / 10 - Assez bien

1470 joliens y jouent, 1953 y ont joué.