League of Legends et les MOBA

League of Legends est un jeu appartenant à la branche des MOBAs. A l'instar des FPS ou MMORPG, c'est un style de jeu à part. Toutefois, cette catégorie de jeu est très particulière, parce qu'elle a été entièrement créée par des joueurs, pour des joueurs, originellement sans aucune notion de rentabilité.


Qu'est-ce qu'un MOBA?


Le terme MOBA signifie "Multiplayer Online Battle Arena". Littéralement, on peut le traduire en français par "arène de combat multijoueurs en ligne". Comme vous pouvez le constater, cet acronyme est très ambigu, et sujet à des critiques, mais il est à ce jour le seul terme employé pour regrouper ce genre de jeu. Il a été utilisé à l'origine par les créateurs de League of Legends, puis adopté par toute la communauté.

Pour simplifier, un MOBA s'appuie sur les features suivants: chaque joueur appartient à une équipe dont le but est de vaincre l'équipe ennemie. Chaque joueur peut choisir parmi un panel généralement large de héros, chacun se spécialisant dans un style de combat classique des RPGs médiévaux: tank, mage, damage dealer, soigneur. Chaque joueur possède une vue tactique du champ de bataille (la caméra est assez haute par rapport au sol) et une minicarte résumant l'état des combats. Ces éléments encouragent le jeu stratégique, à l'opposé d'un FPS ou TPS. Chaque équipe possède une base avec des tours défensives et des magasins permettant d'équiper les héros. Des troupes de bases (creeps), contrôlées par l'ordinateur, attaquent régulièrement la base adverse. Les héros progressent en niveau en fonction des adversaires tués autour d'eux et gagnent de l'argent en portant le coup fatal aux troupes et héros adverses.


Historique des MOBA


Le premier MOBA créé s'appelle Aeon of Strife. Il s'agit d'un mod (carte customizée et rescénarisée par un joueur) pour Starcraft 1. Cette carte n'eut d'abord pas un succès retentissant, probablement dû au fait que les mods n'étaient pas aussi populaires sur Starcraft qu'ils le devinrent ensuite sur Warcraft 3.

Après le portage d'Aeon of Strife en mod sur Warcraft 3, une adaptation apparue, nommée DotA (pour Defence of the Ancients). C'est ce mod qui a révélé le potentiel de ce genre de jeu. DotA est le père de tous les autres MOBAs, c'est la référence. Il existe de nombreuses variantes de DotA, la plus célèbre étant DotA Allstars, beaucoup plus jouée que l'original. Le mod DotA est si célèbre qu'il est cité par Blizzard aux côtés de Tower Defense et de Footman Frenzy parmi les mods justifiant le nouveau marketplace des cartes de Starcraft 2. En fait, l'importance de DotA est si forte qu'il a amené de nombreuses sociétés à créer leur propre MOBA, donc voici une liste non exhaustive:

  • Demigod fut le premier MOBA commercial. Doté de 8 héros, de nombreuses maps différentes, un rendu graphique de très bonne qualité et des adversaires gérés par l'ordinateur d'un niveau suffisant pour s'amuser, Demigod ne fut toutefois pas un succès commercial. Ses principaux défauts sont le faible nombre de héros, le manque d'équilibre entre eux et la partie multijoueur en ligne très peu pratique... alors que c'est le coeur de ce style de jeu. Notons tout de même qu'à ce jour Demigod est le seul MOBA à avoir introduit un magasin d'upgrades pour les creeps (les troupes gérées par l'ordinateur), et que la qualité de ses graphismes reste indiscutablement inégalée dans le genre.
  • Dungeon Party est un MOBA créé par le studio français Cyanide (cocorico!). Il est le premier à réellement dévier des principes de base du MOBA, en proposant non pas d'annihiler la base adverse, mais plutôt de trouver un trésor au fond d'un donjon et de le ramener dans votre camp, tout en s'assurant que le trésor vous aime plus que l'équipe adverse. Autres originalités: pas de magasin, les creeps attaquent tout ce qui passe sans distinction de camp, 4 héros gratuits et 4 héros payants, un système de clans etc. L'humour est omniprésent dans le jeu, mais il y a beaucoup trop d'événements aléatoires pour construire une stratégie, ce qui risque d'agacer les vétérans et d'amuser les débutants.
  • Heroes of Newerth a été développé par le studio S2 Games. Heroes of Newerth est disponible depuis quelques mois après l'arrivée de LoL, bien qu'il était jouable en béta depuis longtemps. HoN se veut la suite avancée de DotA, et il en reprend quasiment tous les principes, les objets et les héros. La force de HoN réside dans son équilibre de jeu éprouvé (puisque copié de DotA) et surtout dans la qualité de son client hors jeu: vous y trouverez de très nombreuses informations sur tous les joueurs et aurez presque toutes les possibilités de modes de jeu tirées de DotA (notamment les random pour les héros), avec des innovations supplémentaires (easy et hardcore modes, all heroes etc...). Ajoutons également la présence du PSR (ou Elo) pour faciliter la rencontre de joueurs du même niveau par matchmaking. Le principal défaut d'HoN est probablement sa difficulté de prise en main, rendant les premières parties assez pénibles pour un néophyte, mais ce jeu vise de toute façon les plus hardcore gamers, avec une très forte représentation sur la scène des sports électroniques et un soutien par S2.
  • Avalon Heroes est sorti depuis le début de l'année 2010, exploité en Europe par le portail de jeu alaplaya. L'originalité d'Avalon Heroes réside dans son mélange solo/multijoueurs. Un scénario complet avec des missions est disponible pour le joueur solo, lui permettant de plus de débloquer des personnages pour les parties multijoueurs ensuite! Toutefois, les problèmes d'équilibre et la répétitivité du jeu l'ont empêché de devenir un hit.
  • Bloodline Champions est probablement le plus innovant des MOBAs. Au point même de ne plus en respecter la définition. En effet, ce jeu en béta depuis Avril 2010 n'inclue ni les creeps, ni les structures défensives, ni le système d'objets ou de niveaux pour les héros. A la place, il se recentre sur des parties plus courtes et intenses, où les personnages sont au maximum de leurs capacités dès le début et luttent dans des scénarios variés. Ce jeu peut rappeler les arènes PvP de Guild Wars. La qualité et la variété de ses scénarios de jeu, ainsi que la nervosité de son gameplay lui assureront probablement le succès qu'il mérite.
  • Land Of Chaos Online est le dernier MOBA apparu sur le marché au moment de la rédaction de ces lignes. On est ici dans un véritable TPS, avec un viseur pour les tirs et une caméra au dessus de l'épaule du personnage. Les cartes sont assez variées, surtout pour une béta non commerciale, et l'innovation principale du jeu réside dans son système de crafting hors jeu, permettant de réellement personnaliser votre personnage selon votre volonté. Notez aussi que vous pouvez changer de héro en cours de jeu (vous n'avez le choix qu'entre 3 héros par partie). Reste à voir à quel point le cash shop sera intrusif dans l'équilibre du jeu à sa sortie, et si les personnages de mêlée trouveront finalement une place dans le système de jeu.
  • Le genre MOBA étant maintenant si populaire, chaque mois voit l'annonce de son ou ses MOBAs. Ainsi on sait à présent qu'un MOBA est en préparation par Valve avec l'aide d'Icefrog, et il y a aussi Legendary Champions par Aerya Games en phase Beta. Gageaons que d'autres jeux arrivent bientôt.


League of Legends


Au milieu de toute cette concurrence, se situe League of Legends. LoL est un MOBA relativement classique, reprenant les 5 points de base énoncés au premier paragraphe: vous appartenez à une équipe de 3 ou 5 joueurs selon la carte choisie, et votre but est de détruire la base adverse. Les creeps vous accompagnent, le choix de héros est très large (bientôt 60), et on y retrouve les stéréotypes classiques mages/tanks/assassins/soigneurs. La vue et la carte tactique vous fourniront tous les renseignements nécessaires.

Sélectionnez votre personnage préféré, achetez lui son premier objet et choisissez son premier sort avant de rejoindre le front et tâchez de tuer le plus de creeps ennemis ou neutres possible tout en empêchant l'adversaire d'en faire autant! Utilisez la capacité de téléportation pour rentrer à la base et faire quelques achats ou régénérer avant de repartir, en espérant peut être surprendre les adversaires par une embuscade en surnombre depuis les hautes herbes! Après les premières escarmouche, restez solidaire avec votre équipe, et tentez de ne pas perdre de temps ni d'argent en balayant toute la jungle et tous les fronts, jusqu'à la poussée finale qui vous permettra peut être de détruire les inhibiteurs et la base ennemie pendant que les adversaires morts attendent leur résurrection.


Bien qu'une partie de LoL puisse ressembler à une partie de DotA, il y a plusieurs subtiles différences de gameplay qui changent la façon de jouer et les possibilités:

  • le système d'invocateur (hors jeu) propose de nombreux outils de personnalisation de votre héro: vous pouvez changer ses maîtrises et ses runes, mais aussi choisir deux sorts d'invocateur avant le début de la partie, qui vont vous permettre de vous différencier des autres joueurs dès le niveau 1, et vous donner plus de possibilités que simplement les 4 sorts de base de votre héro.
  • il n'y a pas de "Deny", terme fréquemment utilisé par les joueurs de DOTA, qui correspond à tuer une troupe alliée agonisante pour que l'adversaire ne touche pas d'argent ni d'XP. C'est probablement le changement le plus sujet à controverse entre les partisans et les opposants au deny. La vision des développeurs de LoL est que le deny crée un trop grand déséquilibre entre les héros de contact et ceux à distance, que ça ralenti le jeu, et que ce n'est simplement pas logique. L'absence de deny et de perte d'argent à la mort permettent un jeu plus agressif, où les erreurs coûtent cher sans être forcément fatales.
  • la puissance des sorts peut être augmentée directement par les équipements. Un carry de MOBA est un personnage généralement faible en début de partie mais qui devient absolument meurtrier en fin de partie parce que ses capacités sont décuplées par son équipement. Généralement, un mage ne peut pas carry dans DotA ou dans HoN car les sorts ont des dommages fixes, alors que dans League of Legends, il existe de nombreux équipements améliorant le dégât des sorts. Cette statistique apporte aussi de nombreuses possibilités différentes de construction pour chaque personnage.
  • de nombreux héros n'utilisent pas de mana. Pour certains comme Mordekaiser, les sorts sont simplement "gratuits", mais pas spammables à l'infini à cause du cooldown. Pour d'autres comme Dr Mundo, les sorts coûtent une partie de leur vie. D'autres encore comme Shen possèdent simplement une barre d'énergie fonctionnant complétement différente de la mana, un peu comme l’énergie des voleurs de World of Warcraft.
  • enfin le modèle économique de LoL est relativement original. Il se rapproche de celui de Dungeon party: le jeu est gratuit, mais vous pouvez débloquer les héros ou acheter des skins (couleurs) différents avec de l'argent réel. A noter que vous pouvez obtenir les héros et les runes gratuitement par de la monnaie virtuelle gagnée à chaque fin de partie. A la discrétion donc de chacun de dépenser de l'argent ou de jouer plus pour obtenir ce qu'il souhaite!

Comme indiqué plus haut, le deny est absent de LoL, sans qu'on puisse objectivement parler d'innovation ou de régression. Toutefois, le manque de statistiques hors jeu et de support aux compétitions représentent aussi d'importants désavantages de LoL face à la concurrence. Notez tout de même que les développeurs de Riot sont conscient des derniers points cités, et il y a fort à parier qu'ils résoudront ces problèmes en introduisant bientôt le système de saisons et de parties classées tels que déjà annoncés, ainsi que d'autres innovations. Par exemple, le draft mode est apparu avec la saison 1, plébicité par les joueurs.


League of Legends est un MOBA de qualité, introduisant des éléments persistants pour encore plus de richesse de jeu, sans vous obliger à dépenser un euro pour jouer. Que peut-on demander de plus?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de League of Legends ?

409 aiment, 102 pas.
Note moyenne : (532 évaluations | 32 critiques)
6,3 / 10 - Assez bien

1468 joliens y jouent, 1951 y ont joué.